Newsflash

En préparation, une FORMATION à la RECHERCHE CLINIQUE

Une initiation à la Recherche scientifique en 5 modules et 5 jours de formation.

Un partenariat ASSAS-AFREK-CEERRF.

Congrès

flyer  congres afrek pour 06 dcembre 2013 490x379

Compte-rendu du 2e congrès national de l'AFREK
"Osons la Recherche"
22 septembre 2011

 

Le deuxième congrès de l’AFREK s’est donné pour ambition de réfléchir à l’application de l’EBP dans la pratique clinique des kinésithérapeutes, praticiens habitués à une approche personnalisée où la clinique proprement dite, l’expérience et les bases physiologiques sont les fondements du protocole de traitement.

La démarche scientifique peut être définie comme le parcours méthodique du scientifique visant à la démonstration rigoureuse d’un fait.L’evidence based practice (EBP) signifie « pratique fondée sur des preuves ».
On définit l’EBP comme la démarche qui utilise les meilleures données actuelles de la recherche clinique, l’expertise du clinicien et les choix individuels des patients afin d’améliorer leur qualité et quantité de vie.
Plusieurs étapes ont été décrites pour mettre en pratique l’EBP et ont fait l’objet de propositions pour y aboutir.
Enfin, des obstacles qui empêchent l’implantation de cette démarche ont été identifiés par différentes études et certaines des actions pour y remédier sont également abordées dans cet article.
Télécharger le programme du congrès 2011 de l'AFREK.  

Compte-rendu du 1er Congrès National de l'AFREK
"Kinésithérapie et Recherche scientifique"
23 septembre 2010

 

Le but de ce congrès était de faire un état des lieux et de rassembler toutes les composantes professionnelles pour une concertation sur l’intérêt de la recherche. Il s'agissait aussi d’impulser une prospective scientifique et de favoriser une conscience critique de toute la profession.

Où en est la recherche en France ?
Sans être inexistante, elle est sporadique, isolée et organisée de façon ponctuelle sur des points techniques de notre art. Pourtant, il est inconcevable, devant l’évolution des techniques et de notre métier, par notre collaboration et notre participation à la chaîne du soin avec d’autres professionnels de santé, de ne pas envisager le concours de la profession à la démarche scientifique. La collaboration naissante entre les instituts de formation et l’université pourrait être une piste à explorer.

Que va apporter la recherche scientifique à la profession et aux masseurs-kinésithérapeutes ?
- l’élévation du niveau de formation initiale
- l’acquisition de nouveaux savoirs et le développement des compétences
- la validation de nos techniques dans la démarche de soin